Article : Amanda Sthers

Amanda Sthers

"L'éclectisme est ma base"

Auteur : Caroline Fabre
Partager sur :   Voir la fiche complète  

On a découvert Amanda auteur de théâtre grâce à son excellente pièce, « Le vieux Juif blonde ». Bien des lecteurs la connaissaient déjà, y compris les enfants car elle leur écrit régulièrement des histoires. D'ailleurs, en cette rentrée, elle est au théâtre de Paris avec « Mur », chez Flammarion avec « Les érections américaines », au Palace avec « 50 et des nuances », chez Nathan enfin où elle publie, pour les enfants, « Les carnets secrets de Timothée Fusée ».

Avant, elle portait un nom double, Queffélec -Maruani, le premier étant le patronyme de sa mère, cousine de Yann Queffélec, le second celui de son père. Puis, elle a choisi un nom qui n'appartienne qu'à elle, Amanda (son deuxième prénom) et Sthers (de Esther, prénom de sa grand-mère).

 

Depuis toujours, elle sent en elle « une vieille dans un corps d'enfant » et « une âme grave » car « enfant ou ado, on ne fait aucun compromis et ça rend malheureux ». Depuis toujours, elle « attend qu'il se passe quelque chose ». Tout ça, elle l'écrit dans des carnets intimes qu'elle ne veut pas publier. Ses livres, s'ils peuvent parfois paraître autobiographiques, sont tous rédigés « avec filtre ». Tout y est toujours « réinventé, digéré et retraité pour devenir de la fiction. Car il n'est pas question d'écrire pour me soulager, mais d'écrire pour, éventuellement, soulager les gens ».

 

Côté vie privée, on a tous su qu'elle était mariée, puis séparée, de Patrick Bruel. La médiatisation ?  « Un passage obligé ! On me dit encore fiancée à untel ou untel ou enceinte... Je ne peux pas échapper à cela alors, après m'être sentie blessée, j'ai fini par en rire ».

 

Amanda est douce et énergique à la fois et très à l'écoute des autres. Elle aime faire plaisir et partager. Aussi, cuisine-t-elle avec joie. Par contre, elle avoue être d'une grande exigence envers ses proches. « Je n'aime pas la fatalité. Il faut se battre pour obtenir ce que l'on veut ! ».

 

Elle s'est donc battue pour ce qu'elle aimait avant tout : l'écriture, sous toutes ses formes, du livre au théâtre en passant par Caméra Café. Après avoir longtemps préféré le cinéma, elle a découvert que le théâtre pouvait véhiculer des émotions grâce, notamment, au travail de Patrice Chéreau et d'Olivier Py. Mais comme elle s'y est aussi beaucoup ennuyée, elle écrit sous l'influence de ce qu'elle a « envie de voir, de lire et d'entendre ». « L'éclectisme est ma base. Je cherche aussi une écriture très moderne, différente, avec mes propres règles et ma façon de voir les choses. Et pour porter des émotions, j'ai besoin de les ressentir quand j'écris ». 

 

Pas étonnant donc de les recevoir quand nous assistons à une de ses pièces !!!



Date de publication : 13/11/2013

Les dernières news

 

Le Bal des Vampires

Le Bal des Vampires

A Mogador, Roman Polanski met en scène une version musicale de son propre film : ça chante, ça danse, ça saigne !

En savoir plus


Holiday on Ice

Holiday on Ice 2015

Les plus grands virtuoses de la danse sur glace débarquent à Paris. Toujours aussi festive, voici l’édition 2015 du grand show Holiday on Ice !

En savoir plus


Pour combien tu m'aimes ?

Pour combien tu m'aimes?

Prolongations au Palais des Glaces pour un excellent travail d’équipe. La nouvelle pièce de Jean Franco et de Guillaume Mélanie fait salle comble et remporte un succès mérité.

En savoir plus

 
Interviews en vidéo !

Bande Annonce du jour

Tio, itinéraire d'une...

« Ses mots… pour raconter… mon histoire ! » Christina Rosmini

En savoir plus
 
One man show à découvrir !