Article : Virginie Pradal

Virginie Pradal

« Malgré ma passion pour le théâtre, j'ai conscience que l'important, c'est la vie ! »

Auteur : Caroline Fabre
Partager sur :   Voir la fiche complète  

Née à Paris, d'une longue ligne de parisiens mais avec des ancêtres corses, d'où son caractère bien trempé, la petite Virginie rêvait de devenir danseuse...

Las, ses parents choisirent pour elle catéchisme et piano ! Impossible de rattraper le temps perdu, son rêve s'évanouit donc au fil des années. En lieu et place, elle écrit des poèmes, des chansons, de la musique... Elle le sait, elle le sent, elle se réalisera en embrassant une carrière artistique, coûte que coûte. De fait, la révélation lui vient un soir alors qu'elle regarde "Ruy Blas" avec Jean-François Poron et Anne Doat à la télévision. Dès le lendemain, elle achète le texte et travaille, toute seule dans sa chambre, le rôle de la reine « je pleurais toutes les larmes de mon corps en me disant, tu es sublime, c'est ça qu'il te faut faire ! ». A 19 ans, elle s'inscrit au Cours Simon dont elle sortira quatre ans plus tard avec un premier engagement professionnel en poche. Elle sera, aux côtés de Roger Nicolas et Pierre Doris à l'Européen dans « Seuls les tilleuls mentent ». Puis elle tente le Conservatoire dans la foulée et en ressort avec plusieurs prix, avant d'être engagée à la Comédie Française d'où elle démissionnera onze ans plus tard. « A la mort de Pierre Charron, au départ de Robert Hirsch et de Jean Piat, à la mise à la retraite de mon professeur Louis Seigner, tous ces gens pour qui j'avais une grande admiration et qui m'aimaient beaucoup, la grande maison a subi des bouleversements et je ne m'y suis plus sentie à l'aise. Je n'étais pas faite pour naviguer dans des sphères trop chargées en enjeux politiques ». Mais avant même de quitter le Français, elle était engagée au Théâtre Fontaine pour jouer "Lily Lamont" avec Micheline Presle ! Depuis, Virginie n'a plus jamais arrêté de jouer au théâtre.

On l'a également vue dans de nombreuses séries télévisées et au cinéma. Pourtant, « timide et incapable de [se] vendre », elle n'a jamais passé un coup de fil pour travailler, préférant passer d'un rôle à l'autre, d'un univers à un autre (de Brecht au théâtre de boulevard en passant par l'opérette), d'un auteur ou d'un metteur en scène à un autre au gré de leurs désirs. Aujourd'hui, même la jeune génération fait appel à elle, dont Arnaud Denis par exemple.
En ce moment, elle joue, jusqu’au 11 avril, « Un pavé dans la cour » de Didier Caron au théâtre Michel, aventure qu'elle quitte pour « le rôle de [sa vie}, celui d'une sorte de Médée moderne » dans « Un garçon sort de l'ombre » qu'elle interprétera au Poche Montparnasse à partir de mi-mai. Elle réalisera-là un rêve qui lui tenait à cœur depuis le Conservatoire, jouer la tragédie.
Comme lors de chaque création de rôle, la comédienne sait que le chemin sera douloureux, fait de doutes , de recherche intense, de souffrances... jusqu'à l’accouchement du personnage qu'on lui demande d'incarner et le bonheur d'y parvenir « un passage obligé » selon Virginie.
Car Virginie est volontaire et ne s'arrête jamais. Certes il y a le théâtre mais aussi sa famille, ses amis, la vie, les gens et son autre passion car, antiquaire par ailleurs, elle organise deux ventes par an dans son showroom et réalise des expertises pour Emmaüs ! Heureuse de vivre, toujours de bonne humeur, toujours un peu excentrique, elle adore rire et amuser les gens. Mais la dame ne s'est jamais départie de ce qui la caractérise : « Je ne fais partie d'aucune chapelle. Je ne cours pas les cocktails. Je suis un peu casanière et dis toujours ce que je pense, ce qui n'est pas toujours bien reçu car je n'ai pas toujours la façon. Oui, je suis un peu directe  même si je ne me laisse jamais emporter par la colère. Je ne triche pas. Je cohabite très bien avec moi-même, je ne m'ennuie jamais et ne vis que de passions et surtout, malgré ma passion pour le théâtre, j'ai conscience que l'important, c'est la vie ! ». 
C'est sans aucun doute cette fraîcheur qui transparaît sur scène et conquis les spectateurs, faisant d'elle une comédienne incontournable depuis près de cinquante ans !


Date de publication : 15/03/2013

Les dernières news

 

Le Bal des Vampires

Le Bal des Vampires

A Mogador, Roman Polanski met en scène une version musicale de son propre film : ça chante, ça danse, ça saigne !

En savoir plus


Holiday on Ice

Holiday on Ice 2015

Les plus grands virtuoses de la danse sur glace débarquent à Paris. Toujours aussi festive, voici l’édition 2015 du grand show Holiday on Ice !

En savoir plus


Pour combien tu m'aimes ?

Pour combien tu m'aimes?

Prolongations au Palais des Glaces pour un excellent travail d’équipe. La nouvelle pièce de Jean Franco et de Guillaume Mélanie fait salle comble et remporte un succès mérité.

En savoir plus

 
Interviews en vidéo !

Bande Annonce du jour

Comédiens !

5 trophées de la comédie musicale 2018 : 

Meilleure...

En savoir plus
 
One man show à découvrir !